Download Origine des langues by Rousseau Jean-Jacques PDF

By Rousseau Jean-Jacques

Show description

Read Online or Download Origine des langues PDF

Similar language & grammar books

Precursors of functional literacy

The aim of this quantity is to provide contemporary study within the box of the purchase of useful literacy and its precursors. the amount goals to catch the cutting-edge during this quickly increasing box. An try is made to elucidate the imprecise and sometimes inconsistent definitions of useful literacy from the point of view of improvement.

Extra info for Origine des langues

Example text

Tous les hommes de l'univers prendront plaisir à écouter de beaux sons ; mais si ce plaisir n'est animé par des inflexions mélodieuses qui leur soient familières, il ne sera point délicieux, il ne se changera point en volupté. Les plus beaux chants, à notre gré, toucheront toujours médiocrement une oreille qui n'y sera point accoutumée ; c'est une langue dont il faut avoir le dictionnaire. L'harmonie proprement dite est dans un cas bien moins favorable encore. N'ayant que des beautés de convention, elle ne flatte à nul égard les oreilles qui n'y sont pas exercées ; il faut en avoir une longue habitude pour la sentir et pour la goûter.

Or, les rapports de ces angles et de ces nombres étant les mêmes, l'analogie est évidente. Soit ; mais cette analogie est de raison, non de sensation, et ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Premièrement l'angle de réfraction est sensible et mesurable, et non pas le nombre des vibrations. Les corps sonores, soumis à l'action de l'air, changent incessamment de dimensions et de sons. Les couleurs sont durables, les sons s'évanouissent, et l’on a jamais la certitude que ceux qui renaissent soient les mêmes que ceux qui sont éteints.

J'ai vu ce fameux clavecin sur lequel on prétendait faire de la musique avec des couleurs ; c'était bien mal connaître les opérations de la nature, de ne pas voir que l'effet des couleurs est dans leur permanence et celui des sons dans leur succession. Toutes les richesses du coloris s'étalent à la fois sur la face de la terre ; du premier coup-d'œil tout est vu. Mais plus on regarde et plus on est enchanté ; il ne fait plus qu'admirer et contempler sans cesse. Il n'en est pas ainsi du son ; la nature ne l'analise point et n'en sépare point les harmoniques : elle les cache, au contraire, sous l'apparence de l'unisson ; Jean-Jacques Rousseau, Essai sur l’origine des langues (1781) 57 ou, si quelquefois elle les sépare dans le chant modulé de l'homme et dans le ramage de quelques oiseaux, c'est successivement, et l'un après l'autre ; elle inspire des chants et non des accords, elle dicte de la mélodie et non de l'harmonie.

Download PDF sample

Rated 4.90 of 5 – based on 49 votes