Download Simulacres et simulation (French Edition) by Jean Baudrillard PDF

By Jean Baudrillard

Aujourd'hui l'abstraction n'est plus celle de l. a. carte, du double, du miroir ou du notion. l. a. simulation n'est plus celle d'un territoire, d'un entre référentiel, d'une substance. Elle est l. a. génération par les modèles d'un réel sans origine ni réalité : hyperréel. Le territoire ne précède plus l. a. carte ni ne lui survit. C'est désormais los angeles carte qui précède le territoire - précession de simulacres - c'est elle qui engendre le territoire et s'il fallait reprendre los angeles myth, c'est aujourd'hui le territoire dont les lambeaux pourrissent lentement sur l'étendue de l. a. carte. C'est le réel, et non los angeles carte, dont des vestiges subsistent çà et los angeles, dans les déserts qui ne sont plus ceux de l'Empire, mais le notre. Les désert du réel lui-même. --- from book's again hide

Show description

Read or Download Simulacres et simulation (French Edition) PDF

Similar language & grammar books

Precursors of functional literacy

The aim of this quantity is to offer contemporary study within the box of the purchase of useful literacy and its precursors. the quantity goals to catch the state-of-the-art during this swiftly increasing box. An try is made to explain the obscure and infrequently inconsistent definitions of sensible literacy from the point of view of improvement.

Extra info for Simulacres et simulation (French Edition)

Sample text

Ainsi les pharaons déjà : c’était toujours une seule et même personne qu’incarnaient les pharaons successifs. Tout se passe comme si Mao ou Franco étaient déjà morts plusieurs fois, et remplacés par leur sosie. Du point de vue politique, cela ne change strictement rien qu’un chef d'Etat soit le même ou l’autre, pourvu qu’ils se ressemblent. Il y a de toute façon longtemps qu’un chef d ’Etat — n’importe lequel — n'est que le simulacre de lui-même, et que cela seul lui donne le pouvoir et la qualité de gouverner.

La circularisation du pouvoir, du savoir, du discours, met fin à toute localisation des instances et des pôles. Dans l'interprétation psychanalytique elle-même, le « pouvoir » de l'interprétant ne lui vient d'aucune instance externe, mais de l'interprété luimême. Ceci change tout, car aux tenants traditionnels du pouvoir, on peut toujours demander d 'où ils le tiennent. Q ui t'a fait duc ? Le roi- Qui t'a fait roi ? Dieu. Seul Dieu ne répond plus. Mais à la question : qui t'a fait psychanalyste ?

Impossible désormais de poser la fameuse question : « D 'où parlez-vous ? » — « D ’où savez-vous ? » « D ’où tenezvous votre pouvoir ? », sans s’entendre im médiatement répon­ dre : « Mais c’est de vous (à partir de vous) que je parle » — sous-entendu, c’est vous qui parlez, c’est vous qui savez, c’est vous le pouvoir. Gigantesque circonvolution, circonlocution de la parole, qui équivaut à un chantage sans issue, à une dissuasion sans appel du sujet supposé parler, mais laisse sans réponse, puisqu’aux questions qu’il pose on lui répond inéluctablement : mais vous êtes la réponse, ou : votre question est déjà une réponse, etc.

Download PDF sample

Rated 4.27 of 5 – based on 17 votes